Maison réceptionnée le vendredi 18 juillet 2008


Accès direct au Livret Numérique Photo du Projet

Google
 


Finalisations sanitaires

28 juin 2008 par Pierre

Les appareils sanitaires sont en cours de pose.

Voici donc les divers éléments. Tous proviennent de chez Jacob Delafon.

Ici, l’installation super propre et super Pro des radiateurs

Finalité de l'install pou la pose des radiateurs

Les toilettes

Toilettes Jacob Delafon

Le mitigeur de la douche à l’Italienne

Mitigeur de douche Jacob Delafon

Le lavabo de la salle de bains

Lavabo Jacob Delafon

Les arrivées d’eau pour la baignoire

Arrivées d'eau de la baignoire Jacon Delafon

La baignoire posée, fixée et siliconée.

Baignoire Jacob Delafon

Les tuyaux pour le chauffage central gaz

Tubes pour le chauffage central gaz

Livraison de la chaudière : Viessmann Vitodens 333 à condensation, la Rolls !

Livraison de la chaudière Viessman vitodens 333

4 réponses pour “Finalisations sanitaires”

  1. Annie :

    Hello,
    J’ai une question à vous poser : les salles de bain de Bernard Lannoy ont l’air toutes « petites » sur leurs plans, souvent elles ne dépassent pas 6 m2. Il est difficile d’évaluer les volumes sur plan car on a du mal, je trouve, à imaginer ce qui peu « passer » ou pas. Je vois que vous avez installé dans votre salle de bain une douche italienne, une baignoire et un lavabo. c’est ce que je voudrais faire dans l’idéal. Pourriez vous me donner les dimensions et le volume de la vôtre ?
    Merci beaucoup.

    Cordialement.

  2. Pierre :

    Bonjour Annie,

    Voici un extrait de nos plans, concernant la salle de bains :

    Plan de notre salle de bain Bernard Lannoy

    Celle-ci fait donc 7.13 m2.

    Dans notre modèle (Bouleau), il y a une petite particularité, le mur commun à la chambre située à gauche est en zigzag, ce qui permet de mettre en place de part et d’autre un placard intégré au mur, c’est une bonne idée.
    En standard est donc prévu la baignoire de 1.70 m, qui rentre tout juste en largeur chez nous et le lavabo. Ainsi, nous avons pu plaquer la baignoire au fond et gagner de la place.

    La douche à l’italienne ajoutée ensuite a une taille honorable de 120×80 cm.
    Pour une personne c’est très large, on y est vraiment à l’aise, et je pense même que l’on peut s’y doucher à deux, en y étant tout juste bien. ;)

    Pour les personnes qui ne l’envisagent pas, celà laisse donc de la place soit pour la circulation soit pour un meuble supplémentaire de rangement.
    Tout dépend de l’orientation et de l’implantation que vous souhaitez mettre en place pour vos éléments de salle de bains.

    Pour info, nous sommes en train de monter la cloison de douche, qui sera au final, constituée pour sa moitié inférieure de carreaux de plâtres hydrofuges (puis, carrelés) et pour sa moitié supérieure de briques de verre, pour laisser passer la lumière.
    A suivre dans les prochains articles.

    Pierre.

  3. Annie :

    C’est encore annie.
    j’espère ne pas vous ennuyer avec mes questions, mais je préféré m’adresser à des personnes ayant une expérience réelle. ma question est la suivante: pourquoi avoir choisi de vous chauffer au gaz et non pas à l’électrique? ces deux énergies tiennent la quotte en france, mais aucune statistique ne privilégie l’une ou l’autre.

  4. Pierre :

    Bonjour Annie !

    Alors pour la petite histoire, j’en ai brièvement parlé précédemment, nous louions la même maison (sans le sous-sol). Cette maison a été construite dans le but de la louer et son propriétaire a opté pour des choix à minima. Et donc en ce qui concerne le chauffage, pour des radiateurs électriques plutôt basiques.
    Pour les avoir utiliser (très peu de temps), ce que je peux en dire, c’est que ces radiateurs étaient longs à se mettre en route et à réellement chauffer les pièces, que celà sentait la résistance chauffante, qu’il s’agissait d’une chaleur sèche et plutôt agressive et que dès que nous les coupions, en moins de 5 minutes, il régnait une sensation de froid dans la pièce. Pendant les mois d’hiver on s’en est servi pendant 4 mois, la note a été salée. Alors attention, il existe de bien meilleurs radiateurs, certainement plus performants, je ne parle ici que de ce que j’ai connu.

    Ce qui nous a conduit au Gaz, c’est le choix du Confort; le fait de pouvoir réguler et moduler la Température, de ne jamais « avoir froid », de bénéficier d’une chaleur douce et « enveloppante ».
    L’installation a un coût certes élevé (9.000 € en moyenne) dont une partie peut être récupérée sous forme de crédit d’impôt (celà dépend du type de chaudière) et il existe une solution de financement avantageuse (Banque Solféa, filiale de GDF) à condition de choisir GDF comme fournisseur.
    Autre intérêt, notre chaudière dispose d’un ballon d’eau chauffée par sa propre chaleur à condensation, ce qui nous économise un cumulus.
    Voilà, pour la suite, je pourrai vous en dire plus cet hiver car actuellement notre chaudière ne nous sert qu’à produire l’eau chaude.

    A bientôt.

    Pierre.