Maison réceptionnée le vendredi 18 juillet 2008


Accès direct au Livret Numérique Photo du Projet

Google
 


Dézingage des poteaux de cloture

le Samedi 26 avril 2008

Pour profiter de la venue du tractopelle, nous lui avons demandé de se charger d’arracher les poteaux rouillés qui servaient de clôture sur la façade. A l’origine le terrain était une grande pâture délimitée par de gros poteaux sur lesquels étaient fixés des barbelés.

Il y avait six gros poteaux, une espèce de grille de 2 mètres de long + le grand portail à vache, bétonné.

Je n’imagine même pas, le temps qu’il nous aurait fallu pour déterrer chacun de ces éléments.

La puissance du tractopelle est déconcertante, la grille et les poteaux sortent de terre comme s’ils étaient plantés dans du beurre !

Arrachage de la grille

Le portail de près de 4 mètres de long dont le pied était bétonné.

Arrachage du grand portail

Et pour fignoler, nettoyage en repassant un coup de godet pour s’assurer qu’il ne reste plus de morceau de métal enterré.

L'entrée est nettoyée

Charles Ingalls , vous connaissez ?

le Mercredi 20 février 2008

Nous envisageons la partie clôtures… et oui il faut y songer.

Mais avant de planter au maillet nos poteaux comme le bon vieux Charles,
nous allons, ou plutôt, nous devons, à nouveau consulter les Architectes des Bâtiments de France.

A priori, clôtures occultantes, béton et palissades seraient interdites.
Ne devrait être autorisé que le grillage agrémenté d’arbustes d’ « essence locale » comme le veut l’expression.

Et forcément, nous, nous voulons une clôture bien occultante, histoire d’être tranquille chez soi.

Non démunis de courage et de persévérance, après 5 appels infructueux, nous décrochons enfin un rendez-vous, pour le 29.

De manière à aborder la discussion sous les meilleurs auspices, nous préparons un petit dossier avec vidéos et photos à l’appui pour argumenter notre demande et tenter d’obtenir un compromis acceptable.

A suivre…