Maison réceptionnée le vendredi 18 juillet 2008


Accès direct au Livret Numérique Photo du Projet

Google
 


Descente de garage – Talus et toile de paillage

le Dimanche 10 mai 2009

Nous voici, à l’étape 2 :
Il nous faut maintenant « protéger » notre tout nouveau talus.
Nous sommes partis sur l’idée du talus en biseau afin d’éviter l’érection d’un mur de soutènement que ce soit en briques ou en parpaings. Vu les dimensions nécessaires et mes compétences quasi nulles en maçonnerie, le faire faire aurait été exhorbitant.
Donc Plan B++, nous allons bâcher le talus avec de la toile de paillage. Ca, nous pouvons le faire nous-mêmes ! :)

Le nom ne vous dit peut-être rien mais tout le monde en déjà vu dans les espaces verts municipaux.
Il s’agit d’une toile synthétique de couleur verte ou noire, tissée.
Celà se vend bien souvent par rouleau de 20, 50 ou 100 m, dans différentes largeurs. Nous avons choisi un rouleau de 100 x 4.20 m, en 100 g/m2, au prix de 239.50 € (en promo) chez www.toile-de-paillage.com
Voici à quoi celà ressemble vu de près.

Zoom Macro de toile de paillage

Et voilà le résultat une fois posée :

Mise en place de la toile de paillage - Vue d'ensemble

Nous ne sommes pas experts mais pour y avoir réfléchi voici nos déductions et conseils :

1) Conseil de base : Tendre au maximum la toile !!!
Pour info, nous l’avons posé à 2. Une personne en haut et l’autre en bas du talus.

2) Mise en place : Ne pas faire de bandes verticales. Aucun intérêt. Il est préférable de répartir les charges et la résistance sur la longueur. Préférez le bâchage uniforme en une seule et longue bande. Pour celà, choisissez bien la bonne largeur de rouleau correspondant à la hauteur de votre talus. Vous n’aurez plus qu’à dérouler le rouleau sur toute la longueur du talus.

3) Fixation :
Avec le rouleau de toile, prévoyez d’acheter des agrafes biseautées vendues par lot de 100 pour 15.90 € en promo ou 18.90 € en temps normal.
Il est important de bien fixer sa toile car si le vent monte et s’engouffre, il pourrait tout emporter. Vous vous retrouveriez alors avec un énorme cerf-volant de plusieurs centaines de m2 ! ;)
Nous avons décidé d’utiliser la technique de la « Pizza Calzon ». ;)
Je m’explique, en haut comme en bas, nous avons replié la toile sur elle-même vers l’intérieur et planté les agrafes également à l’intérieur. Double avantage : Primo, celà crée comme une poche, si de la terre venait à bouger et tomber sous la toile, elle serait arrêtée en bas par ce repli. Deusio, c’est plus esthétique, les agrafes ne se voient pas de l’extérieur !
Pour les extrémités gauche et droite, en plus des agrafes, nous les avons recouvertes de terre pour être tranquille.

Descente de garage : les travaux d’Hercule

le Jeudi 7 mai 2009

Descente de garage – Etape 1 :
- Terrassement,  
- Façonnage du talus de soutien du mur du voisin,
- Pose de géotextile 
- Mise en place de cailloux calcaires
- Mise en place de ternaire

Le tout sur 360 m2 !!!

Ca, c’est fait ! 

On commence par le résultat, çà fait toujours plaisir.
Faut dire que l’on partait de loin…

 Descente de garage en ternaire

Mais revenons quelques heures plus tôt dans la journée, Flashback !

Descente de garage au mois de mars 2009

La nature reprend le dessus

Voilà ce qu’était devenue notre descente de garage 8 mois après notre emménagement.
Inutile de vous dire qu’elle n’était pas pratiquable.
N’ayant pas le budget l’été dernier, il fallait prioriser les choix. Dans l’urgence, nous avions réalisé un accès sur l’avant de la maison, face à la porte d’entrée de 2.5 m de largeur sur 20 m de longueur, suffisamment large pour avancer et garer la voiture à 2 pas de la maison, car je le reprécise même si on le voit clairement sur les photos, nous sommes 20 mètres en retrait par rapport au trottoir.Nous avons donc décidé de reporter le projet « Descente de l’Enfer » à plus tard…

Mais, le mauvais temps récurrent et la pluie ont fait leur office, des sillons se sont creusés, le dessin du tracé ne ressemble plus à rien, certaines parties des talus se sont effondrées et la photosynthèse a repris le dessus.  Il était temps d’agir ! ;)

Livraison du matériau principal : le ternaire.
Il nous en aura fallu pas moins de 60 Tonnes, le truc de dingue…
Le terrain est très grand, possède un fort potentiel mais le revers de la médaille est que chaque action entreprise prend immédiatement des proportions énormes.

Livraison du ternaire

Ces travaux nécessitant de déplacer une centaine de tonnes de terre et ternaire, nous avons refait appel au magicien du tractopelle. Je suis Fan ! Il est trop fort ! :)

Objectifs :
- re-terrasser toute la descente pour retrouver un fond plat et clean. 
- Créer de toute pièce un talus biseauté pour consolider les fondations du mur de notre voisin.
- Reporter les terres en surplus sur l’arrière pour notre futur projet de terrasse en soubassement. ;)
- Retourner la terre sur l’avant de la maison côté droit.
 

Terrasement : tractopelle en action

Terrassement de la descente de garage - vue de derriere

Terrassement de la descente de garage - vue de devant

Pour assurer, nous avons étendu du géotextile sur toute la surface afin de maintenir le ternaire.

Etalement de geotextile bidim sur toute la surface

Enfin, le tractopelle a acheminé et étalé le ternaire.

 
Descente de garage en ternaire - vue avant

C’est super ! Pour cette première étape l’objectif est amplement atteint !
Qui aurait cru pouvoir faire un demi-tour complet dans une descente de garage ?! ;)
Là, on peut garer au bas mot une douzaine de voitures. 

 

Descente de garage en ternaire - vue arrière

La talus est parfait ! Rien à redire, c’est la grande Classe !

Talusage parfait

 A suivre le bâchage du talus.