Maison réceptionnée le vendredi 18 juillet 2008


Accès direct au Livret Numérique Photo du Projet

Google
 


Réception… en douceur

le Mardi 22 juillet 2008

18 juillet 2008 : Cette fois, çà y est, c’est le jour « J ».
Nous avons pris soin au cours de la semaine de noter les actions menées signalées comme restant à faire pour la réception.
- L’intégralité des moulures ont été recoupées pour que les plinthes viennent contre le bâti :
- Pose du caniveau à l’entrée du sous-sol :
Il est relié au puits de perte pour l’évacuation des eaux de pluie.
Pose du caniveau du sous-sol

- Pose de la grille de protection de la fenêtre des toilettes :

Pose de la grille de protection de la fenêtre des toilettes

- Pose des pierres de seuil sur la porte d’entrée et la baie vitrée :
Elles sont plus grise que ce que je ne pensais, c’est peut-être le hasard mais çà tombe super bien avec les tons de notre carrelage. Super !
Pose des pierres de soigny pour les seuils de porte

- Le carrelage : ko
Les carreleurs de CDC sont bien repassés, ont changé 5 carreaux critiques, ont posé les plinthes mais nouveau hic, il leur en manque, le métrage n’est pas bon. il faudra donc en recommander et revenir ultérieurement.


Le matin même, GDF passe nous mettre en service le Gaz. Dès que j’ai pu caler ce rendez-vous, j’en ai informé M. « T » pour réserver un créneau d’intervention pour la mise en service de la chaudière.
Et bien, on ne pouvait pas plus synchro, à 8h30, 2 des 3 personnes étant intervenues pour la plomberie et les sanitaires étaient là. juste le temps de déballer le matériel, M. Gaz de France arrivait, installait le compteur, vérifiait l’étanchéité et balançait la sauce : 12 minutes montre en main. Dès lors, le gaz arrive à la maison, les tests de la chaudière peuvent commencer. Tip top !
- Pose du contrôleur d’ambiance Viessmann, le Vitotrol 200 :
Celui-ci est couplé à la chaudière et à une sonde thermique extérieure installée sur le coin du pignon droit de la maison. Il permet entre autre une auto-régulation de la température intérieure par rapport à la température extérieure.
Correcteur d'ambiance Viessmann Vitotrol 200

11h : la Laguna II Estate noire de M. Lannoy point à l’horizon (verbe poindre, un peu de Culture, que diable !); elle fend l’air et dans un dernier vrombissement, vient terminer sa course à quelques encablures de notre nouveau compteur Gaz de France, flambant neuf.
Ouh là… je m’emporte là… ;)

M. Lannoy arrive, nous salue ses hommes et moi (nous étions au sous-sol auprès de la chaudière), puis nous remontons rejoindre Isa qui s’affairait dans la salle de bains et plus particulièrement sur la paroi de douche. Il faut dire que j’ai épousé une véritable Bricol Girl ! Bon, ok, elle travaille plus souvent en bleu de travail qu’en mini-jupe / talons hauts comme celles d’Alain Chabat, mais Isa est sans conteste 100 fois plus efficace ! La salle de bains, c’est simple, ce sera son oeuvre !
une paroi de douche mi-plâtre, mi briques de verre avec des fers en renfort ? pas de problème ! Même pas peur ! ;)

Je sors ma petite liste et c’est parti. Je commence par la chose qui fâche, le carrelage. Même démonstration qu’avec M. « T », mes gomettes sont toujours là, et me voilà parti pour un petit morceau de carrelage musical. On y regarde de près, des problèmes de nivellement existent toujours, n’ont été changé que les carreaux griffés. Pour M. Lannoy, le fait que le carrelage sonne creux n’est pas forcément problématique en soi, il nous rappelle que le matériau carrelage est couvert par une garantie biennale et que la prestation est couverte par la garantie décennale. Nous lui rappeleons alors les 350 euros de supplément qui nous ont été facturés pour garantir un parfait nivellement et là force est de constater que ce n’est pas parfait.
Ok, c’est noté, les carreaux seront à changer, certainement courant septembre.
Pour le reste ce sont des bricoles, une partie d’une moulure bois qui encadre une fenêtre n’a pas été clouée, un oubli du menuisier, 3 petites fissures sur une marche de l’escalier du sous-sol, rien de grave mais on a préféré les montrer, quelques clés de portes intérieures manquantes, un radiateur que nous devons récupérer (celui de la salle de bains) et puis c’est tout.
Sur le reste, rien à redire tout ce qui devait être fait a été fait, y compris sur la date de livraison. Nous avions un engagement de leur part pour une livraison au 19 juillet, nous sommes le 18, la maison est prête.
M. Lannoy prend studieusement note de nos remarques et les consigne sur le Procès verbal de réception définitive.

Procès verbal de réception Bernard Lannoy

Procès verbal de réception Bernard Lannoy - page 2

Il nous indique qu’il me rappellera dans l’après-midi pour fixer un rendez-vous pour que les points mentionnés soient effectués.
C’est Ok pour nous, nous signons !

Là dessus M. Lannoy retourne à sa voiture pour nous donner les derniers éléments de la maison, à savoir les pommeaux et barres de douche et le véritable canon de la porte d’entrée.
Les plombiers étant sur place et la faïence déjà posée, ils nous les ont fixé de suite et M. Lannoy nous a changé le canon en nous remettant le jeu de clés associé.
Cà y est, nous sommes propriétaires !

Pour fêter l’évènement, M. Lannoy nous a également offert une bouteille de Champagne, c’est la classe !
Champagne que nous avons dégusté ensemble en trinquant à la réalisation de notre projet commun.

Champagne Duval Leroy offert par les Maisons Bernard Lannoy

L’ambiance était détendue et fort sympathique, après quoi M. Lannoy a dû nous quitter pour retourner à ses obligations.

17h11 : M. Lannoy en personne me rappelle, rendez-vous le 25 juillet pour résoudre les petites finitions. conformément à ce qui a été dit le matin.
Parole tenue !

Que dire de plus si ce n’est qu’hormis les conditions climatiques qui ne nous ont pas aidé, la construction s’est déroulée sans problème majeur. Nous n’avons jamais été inquiet quant à l’issue du projet.
Les Maisons Lannoy ont les reins solides et font du travail de qualité, unanimement reconnu par toutes les personnes ayant visisté la maison, y compris des professionnels du bâtiment.

Entrevue de conciliation avec Frédéric Lannoy

le Mardi 24 juin 2008

Comme convenu nous avons rencontré Messieurs Lannoy et « V ».
M. Lannoy nous explique que plusieurs pistes avaient été envisagées :

1) Demande directe à Bubendorff et K-Line : Bubendorff n’est pas en mesure de produire ce colori qui ne fait pas partie de ses standards et en gros, juste pour une demande isolée, ils ne vont pas trop s’embêter.

2) Teinture ou laquage : Celà n’est pas possible car la teinte doit impérativement se faire à chaud pour qu’elle tienne dans le temps. Les volets roulants livrés contiennent de la mousse polyuréthane qui évidemment ne supporterait pas de hautes températures.

Nous en arrivons rapidement au constat suivant : malgré leurs recherches, il n’y a pas de solution technique nous permettant d’obtenir le colori demandé.

M. Lannoy évoque alors une réduction financière dont le montant sera à déterminer.

Nous profitons de sa présence pour montrer l’état de la dalle du sous-sol qui sera bien à ragréer en quasi-intégralité. D’après M. »V », celà pourrait se prévoir à compter du 15 juillet. Le sous-sol ne serait donc pas « exploitable » pour l’enménagement.
Il va sans doute falloir prévoir plus rapidement que prévu la pose d’un plancher bois à l’étage.

RDV de conciliation pour les volets roulants

le Lundi 23 juin 2008

Visiblement pas de solution technique pour le problème de colori de nos volets.
Une entrevue de conciliation nous a été proposée par M. « V » avec M. Lannoy himself. Rendez-vous est pris pour Mardi 24 juin.
A suivre…