Maison réceptionnée le vendredi 18 juillet 2008


Accès direct au Livret Numérique Photo du Projet

Google
 


Electro qui retourne au dépôt…

le Vendredi 15 août 2008

electro-depot

Pour équiper notre cuisine et faire, du moins « tenter » de faire des économies, nous sommes allés chez Electro Dépôt. Nous y avons acheté une plaque à induction, un four et une hotte aspirante.

Bilan : nous avons dû ramener la plaque et la hotte…
La plaque de marque « High One » affichait une erreur électronique dès son premier allumage et la hotte « Valberg », elle, n’aspirait pas… un peu embêtant pour une hotte aspirante…

Nous nous sommes fait rembourser la plaque car celle-ci n’était déjà plus en stock. Le vendeur m’a alors proposé le modèle équivalent qui la remplace mais elle était franchement moche et ne m’insipirait pas plus confiance… Nous avons donc remis la main à la poche et acheté une plaque de grande marque, ailleurs.

La hotte, puisqu’il en restait, nous a été échangée à l’identique et cette fois, elle fonctionne correctement.

Donc 2 produits retournés sur 3… c’est chaud quand même… Je suis un peu refroidi et éviterais à l’avenir ce genre de modèle premier prix.

Entrevue de conciliation avec Frédéric Lannoy

le Mardi 24 juin 2008

Comme convenu nous avons rencontré Messieurs Lannoy et « V ».
M. Lannoy nous explique que plusieurs pistes avaient été envisagées :

1) Demande directe à Bubendorff et K-Line : Bubendorff n’est pas en mesure de produire ce colori qui ne fait pas partie de ses standards et en gros, juste pour une demande isolée, ils ne vont pas trop s’embêter.

2) Teinture ou laquage : Celà n’est pas possible car la teinte doit impérativement se faire à chaud pour qu’elle tienne dans le temps. Les volets roulants livrés contiennent de la mousse polyuréthane qui évidemment ne supporterait pas de hautes températures.

Nous en arrivons rapidement au constat suivant : malgré leurs recherches, il n’y a pas de solution technique nous permettant d’obtenir le colori demandé.

M. Lannoy évoque alors une réduction financière dont le montant sera à déterminer.

Nous profitons de sa présence pour montrer l’état de la dalle du sous-sol qui sera bien à ragréer en quasi-intégralité. D’après M. »V », celà pourrait se prévoir à compter du 15 juillet. Le sous-sol ne serait donc pas « exploitable » pour l’enménagement.
Il va sans doute falloir prévoir plus rapidement que prévu la pose d’un plancher bois à l’étage.