Maison réceptionnée le vendredi 18 juillet 2008


Accès direct au Livret Numérique Photo du Projet

Google
 


Tranchée programmée : fin des problèmes en vue !

le Vendredi 28 mars 2008

Bonne nouvelle, grâce aux amis (merci Audrey et Cédric et donc Jacques), nous avons pu entrer en contact direct avec un terrassier réputé sur le secteur, mais surtout, équipé pour ce travail. La descente de garage est boueuse, il faut donc un engin à chenilles impérativement et capable de creuser sur 3 mètres de profondeur.
La tranchée salvatrice devrait être réalisée dans 15 jours, le rendez-vous est pris !

A prévoir : Achat de nouveaux tuyaux PVC à placer au fond de la tranchée pour guider l’eau.

Rien que de l’eau, de l’eau de pluie, de l’eau de là haut…

le Dimanche 6 janvier 2008

Samedi 5 janvier : Isabelle et moi bâptisons notre pompe flambant neuve.
Mise en place un peu fastidieuse, il faut trouver le bon emplacement , le plus pratique, le plus accessible, le tout dans une gadoue de chez gadoue.
Ensuite préparation de l’amorçage. Dans notre cas, la clapet assurant le flux continu est intégré à la pompe, pour amorcer il faut donc remplir, complètement, le tuyau d’aspiration avec de l’eau. Une fois démarrée, avec la terre pleine d’eau, la pompe glissait. Il a fallu la caler. Nous avons pompé durant 2h environ.

Installation de la pompe

Coté débit, la pompe assure !

Débit de la pompe

La nuit tombant, nous devons nous arrêter.
Nous retrouvons le ternaire, recouvert d’une bonne couche de boue, il reste un peu d’eau, certes, mais au moins on le voit, on est revenu au bas du premier parpaing.

Assechage - Part 1

Don’t you know pump it up ?

le Samedi 29 décembre 2007

Samedi 29, nous décidons d’acheter une pompe d’évacuation d’eau.
Nous faisons plusieurs magasins spécialisés (les classiques : Liroï Meurline, Dé-Bri-Ba-Jar Co-Co-Ti-Din, Brico Hangar…). la plupart du temps, on n’y trouve que des petites pompes type vide-cave, éléctriques, et dont les débits de sont pas fameux. Nous cherchions nous un modèle thermique pour ne pas dépendre d’une rallonge électrique et qui « dépote » au niveau évacuation. Nous trouvons enfin notre bonheur, une moto-pompe thermique de 6,5 cv, auto-amorçante, capable d’évacuer 25 m3 à l’heure et livrée avec une grosse crépine et les éléments de serrage.

Une fois la machine achetée, il nous fallait les tuyaux d’aspiration et d’évacuation. Ce sont deux tuyaux de type très différent. Celui d’aspiration est translucide, constitué d’anneaux, parait assez fragile (évitez de marcher dessus).
Le second, celui d’évacuation est beaucoup plus épais, très lourd surtout vu sa longueur. Nous en avons pris 12 m, un véritable « anaconda ». ;o)

Au niveau tarif :
- La pompe : 150 €
- Tuyau d’aspiration : 3 € le mètre
- Tuyau d’évacuation : 6 € le mètre
Ajouter en plus quelques cerflex de serrage des tuyaux sur la pompe car ceux d’origine semblent fragiles, plus de l’huile et de l’essence sans plomb.

Ce n’est pas exactement ce modèle là mais voici à quoi elle ressemble :

Motopompe d'évacuation d’eau

Visite des fondations

le Samedi 1 décembre 2007

Arrivée sur le terrain et découverte du fameux accès chantier finalisé, constitué de cailloux « tout venant », disposés sur un géotextile.

Ici, vue du trottoir d’en face :

Acces chantier

Là, vue de l’intérieur :

Acces chantier  2

Et voici donc les fondations :
(Vue du côté droit de la maison, face à l’entrée de garage)

Fondations

Le périmètre de la maison est délimité par une ligne de parpaing.
Cette bordure servira à délimiter la dalle lors du coulage du béton.

Fondations 2

Sur la photo suivante, on peut voir ce que certains appellent le « ternaire » (fonds et restes de ciment et de cailloux) utilisé pour tapisser l’ensemble de la surface de la maison et qui devrait servir de base pour le coulage de la dalle qui interviendra par la suite.

Fondations 3