Maison réceptionnée le vendredi 18 juillet 2008


Accès direct au Livret Numérique Photo du Projet

Google
 


Bientôt le printemps !

le Mercredi 11 mars 2009

Le printemps et le retour des beaux jours approchent !
Nous allons donc nous intéresser aux problématiques liées aux aménagements extérieurs. Et avec 4.000 m2 à gérer, celà prend tout de suite d’énormes proportions.

Voici la liste des projets que nous étalerons sur les prochaines années :

1) Soutènement du talus de descente de garage longeant le mur du voisin.
Il devient impératif de le consolider.
Nous pensons à une solution à base de bétoflor que nous garnirions de lavandes ou campanules qui permettraient de décorer ces blocs de bétons pas toujours très avenants, d’autant que ces plantes se développent très bien et s’avèrent très couvrantes.

2) Réalisation de 2 petits murs de soutènement en parpaings aux angles du sous-sol de façon à pourvoir remanier et replacer les terres alentours, en vue de l’aménagement de la descente de garage et de la future réalisation de la terrasse.

3) Aménagement de la descente de garage en elle-même afin de pouvoir rentrer la voiture au sous-sol.
Celle-ci a été métrée et a une superficie de 360 m2.
Nous avons fait divers devis pour la préparation type géotextile + bordures + ternaire, on est aux alentours de 15.000 €. Oui vous avez bien lu… et pour une finition en enrobés (bitume) comptez 5.000 € de plus… C’est extrêmement cher. Le compteur s’affole aux vues de l’importance superficie.

Nous allons donc faire de nouveaux devis car nous sommes persuadés de pouvoir obtenir de meilleurs tarifs et nous contenterons d’une préparation ternaire à laquelle nous ajouterons un lit de cailloux.

Si quelqu’un travaille dans ce secteur ou possède des filons, nous sommes preneurs ! N’hésitez pas à nous contacter ! ;o)

4) Terrasse en bois rainuré sur pilotis de 75 m2, prolongée par un soubassement décaissé dans le terrain.
Ca, on en rêve ! Ce n’est pas pour demain, mais on le fera !

 

Pré-Réception

le Vendredi 11 juillet 2008

Rendez-vous pour la pré-réception de la maison avec M. « T » :
M. « T » a fait un rapide tour de la maison pour voir ce qu’il restait à faire parmi les choses prévues, puis me demande mes différentes remarques.
C’est parti :

1) Carrelage :
C’est le gros point noir.
J’avais déjà relevé de problèmes de nivellement de certains carreaux. Là je suis allé plus loin en passant une bonne demi-heure à checker un par un les carreaux du salon en toquant dessus avec l’index. Et là surprise, une vingtaine d’entre eux sonnent creux !!! Certains en périphérie, d’autres carrément au centre; ces carreaux ne possèdent donc pas suffisamment voire pas du tout de colle. Donc d’ici 2 à 3 mois, une fois que nous aurions emménagé et circulé normalement, nous aurions eu la mauvaise surprise de voir ces carreaux se casser ou se déchausser.
Je n’en revenais pas !!!
M. « T » a constaté la malfaçon et a tout de suite demandé à ce que les carreleurs de CDC Carrelage reviennent à partir de mercredi. Le problème, c’est que vu le nombre de carreaux à changer, ils vont devoir en recommander, en Italie, et qu’il ne sera jamais livré d’ici à la semaine prochaine pour la réception.
Nous allons donc exiger un écrit stipulant que les carreaux soient bien tous remplacés.
Sur cette photo, chaque gommette rouge correspond à un carreau « foireux », et vous n’en voyez qu’une partie :

Défauts sur la pose des carreaux de CDC Carrelage

2) Menuiseries :
- Il y a avait des petits jours autour des fenêtres mais depuis que le menuisier a fait les réglages, tout est parfait.

- Les manivelles des volets roulants ont été recoupées :  certaines étaient plus longues que la hauteur de la fenêtre. Elles ont toutes étaient revues, sur mesure, impec !

Les manivelles des volets sont recoupées pile à la taille

- Les vitrages sur la double-porte du salon et la porte de la cuisine ont été posés.
Les verres des portes vitrées sont posés

- Au niveau des plinthes des chambres, des plinthes en bois sont prévues en standard. Comme nous posons du parquet flottant et que la couleur ne correspond pas, nous les conservons mais les utiliserons plus tard, pour l’étage. Nous allons donc acheter nous-mêmes des plinthes bois des bons coloris.

Il reste  :
- La recoupe du bas des moulures afin que la plinthe Carrelage aille jusqu’au bâti de la porte. Cà c’est un choix purement fonctionnel, c’est ésthétiquement discutable, mais nous préférons comme celà.
Recoupe des moulures des portes

- Les gâches de 3 portes sont situées légèrement trop loin, ce qui a pour conséquence que les portent branlent. Je m’explique : la porte une fois fermée, lorsque l’on empoigne la poignée, la porte bouge. Dès qu’il y a un courant d’air, ces 3 portes bougent et cognent le bâti en faisant du bruit.
Il faut donc déplacer les gâches de quelques millimètres pour se placer sur le trait. C’est vu avec le menuisier, il s’agit d’un petit défaut d’usine bien connu qui survient de temps à autre.
La gâche doit être déplacée de quelques millimètres

- La pose des habillages des appuis-de fenêtres. Je ne m’y attendais pas, en plus de l’appui maçonné en briques par Bernard Lannoy , K-Line fourni des plaques Aluminium de la couleur des montants pour finir l’habillage. Cà devrait faire sympa !
Habillage Aluminium des appuis de fenêtre

- La pose de la main courante de l’escalier menant au comble.

- La vérification de l’état des marches des 2 escaliers (accès comble + accès sous-sol).

- Petite surprise du chef, en posant la première couche de sous-couche sur les murs, nous avons découvert un bel éclat sur la cloison certainement dû à l’intégration du montant de la double-porte du salon.
-> A reboucher.
Eclat sur la cloison de la double-porte

3) Plomberie -  Sanitaire :
- La VMC semblait ne pas fonctionner. En fait je pensais qu’elle était similaire à celle que j’ai aujourd’hui, à savoir, qu’elle fonctionne comme un  simple aspirateur. On met en marche, et çà aspire l’air depuis les 3 bouches : Cuisine, Salle de bain et Toilettes. Ici les 3 bouches sont indépendantes et ont un fonctionnement différent.
Dans la cuisine, on a un interrupteur de type « Switch » qui ouvre un trappe qui reste ouverte 30 minutes, après quoi elle se referme toute seule. Dans les Toilettes, la bouche possède un détecteur de présence, et s’active lorsque l’on entre. Cà surprend au début, on entre et on entend un « clic ».  Ceci a pour but de mettre en route le renouvellement de l’air à chaque passage. A noter que cette bouche fonctionne à piles. Enfin dans la salle de bains, l’aspiration est continue.
- Au niveau remarques : Nous avons fait enlever le radiateur de la cuisine car il allait gêner pour la mise en place de la cuisine. Des bouchons ont été mis et le radiateur récupéré pour le comble. Dans la salle de bains, nous avons fait enlever le radiateur et l’avons remplacé, à nos frais, par un sèche-serviettes. Nous demandons donc à récupérer ce radiateur qui trouvera également sa place, plus tard,  à l’étage.
- Pose du contrôleur électronique de la chaudière : Celui sera installé lors des tests de mise en service.
Pour cela il nous faut être raccordés en Gaz. GDF traîne, çà me saoule…

4) Couverture :
- Corriger la torsion de la gouttière sur son extrémité droite.
Gouttière tordue à son extrémité droite

5) Extérieurs :
- Etalement des terres : Le terrassier a fait du super boulot, car tout le monde pensait que nous manquerions de terre (nous y compris). Il a su la répartir de manière homogène, c’est parfait.
La façade :
Etalement des terres sur le façade

Le côté : Comme vous pouvez le voir, c’est assez pentu mais volontaire pour l’écoulement des eaux vers l’extérieur du terrain où d’ailleurs un fossé a été réalisé pour évacuer l’eau en contrebas, profitant du fait que le terrain soit en pente descendante sur l’arrière de la maison.

Etalement des terres sur le côté

et l’arrière, les deux légers décaissements sont volontaires, le premier pour démarquer une longueur max de future terrasse et la seconde pour notre futur premier « plateau »… Un projet décoratif extérieur au long cours auquel nous nous attellerons au cours des toutes prochaines années. ;)

Etalement des terres sur l'arrière

- Le ragréage du sous-sol a été fait. Le finisseur n’était pas peu fier de son travail et je pense qu’il peut l’être. Les impacts ne sont plus visibles, le rendu semble très joli et homogène. Nous devrons attendre encore quelques jours pour y marcher normalement et vérifier de plus près, mais çà semble Ok !
Mention spéciale à lui car il a pris la peine de nettoyer les traces de terre sur les murs qui étaient issues de l’inondation de décembre.
Ragréage du sous-sol

- Reste à poser les grilles du caniveau placé juste devant le garage.
- Reste à poser la grille de protection des toilettes.
- Reste à poser les pierres de seuil de la porte d’entrée et de la baie vitrée.

A suivre, la réception est avancée au vendredi 18 juillet à 11 h.

[12/07/2008] : Modification de la date pour le compte à rebours.

Les finitions démarrent

le Jeudi 3 juillet 2008

Maçonnage des appuis de fenêtre en briques, sur mesure pour nos fenêtres en Aluminium. C’est pour cette raison, que cette intervention n’intervient que maintenant.

Les appuis de fenêtre maçonnés :

Appuis de fenêtre maçonnés

Appui de fenetre en briques

Le cimentage de la façade visible du sous-sol a été effectué :

Cimentage du sous-sol

Enfin, à l’intérieur, les poignées des fenêtres ont été installées.
Nous vérifions que la fenêtre de la cuisine est bien oscillo-battante : Ok !

La fenêtre oscillo-battante

Murs des pignons

le Samedi 29 mars 2008

C’est bientôt la fin pour les pignons, le gauche est terminé et le droit le sera lundi.

La maison avec ses 2 pignons

Le pignon gauche vu de l’intérieur :
Le pignon gauche vu de l’intérieur

Vue impressionante de l’extérieur du pignon gauche :
Vue impressionante du pignon gauche

Le pignon droit : il ne sera pas symétrique à l’autre car le salon est 40 cm plus long sur l’avant que le reste de la maison. Il y aura donc une brisure du toit.
Le pignon droit

Vue du côté droit de la maison :
Vue du côté droit de la maison

Avant de la maison vu de l’intérieur :
Avant de la maison vu de l’intérieur

Arrière de la maison vu de l’intérieur :
Arrière de la maison vu de l’intérieur

Elévation des murs

le Samedi 15 mars 2008

Cette semaine la seconde équipe de maçons est venue prêter main forte à la première. La maison passe de 3 tas de briques à quasi 2 pignons montés !
Ouahou !

Louis : Maître de l’univers (du talus tout au moins). ;o)
Il s’agit du talus situé à l’avant du terrain qui me permet de faire les photos des plans larges. (Exemple juste après)
Louis : Maitre de l’univers

Plan large de la façade avant :
Montage des murs

Le mur intérieur droit de la maison :
Comme on peut le voir, le mur est de type « composite », constitué de briques + lame d’air de 4 cm + parpaings de 15 cm + (plus tard) placo adjoint de pregystyrène pour assurer ainsi une parfaite isolation thermique.

Mur composite de Bernard Lannoy

Pignon droit de la maison

La fenêtre latérale supplémentaire du salon que nous avons ajouté, en plus de la triple fenêtre de la façade avant et de la baie vitrée à l’arrière. La grande pièce ouverte salon / salle à manger / cuisine sera inondée de lumière.
Fenetre latérale du salon

Le mur intérieur gauche de la maison :
Pignon gauche de la maison

Les briques du mur extérieur gauche :
C’est vraiment délicat de choisir « le » modèle de briques parmi les 50 du catalogue, surtout à partir de petits échantillons. Jusqu’au jour « J », on se demande ce que celà va donner sur de grandes superficies ! Nous savions que la teinte de nos briques n’était pas homogène, notre crainte était d’avoir « trop » de briques sombres par rapport aux rouges. Selon les années, c’est la loterie, tout dépend de la strate de la carrière. « Heureusement », pour éviter de se retrouver avec des « placards » noirs, les maçons trient et mixent les briques. Au final, le résultat est franchement sympa, nous aimons beaucoup le rendu à grande échelle. Nous voilà rassurés !
Briques du mur du pignon gauche

Zoom sur le mur extérieur gauche :
Vous remarquerez au passage la signature « maçonnée » des pavillons Bernard Lannoy, un linteau brique vertical qui fait le tour complet de la maison et qui, sur la façade avant, correspond à la hauteur des appuis de fenêtre. C’est discret et élégant à la fois.
Zoom sur le mur extérieur gauche de la maison

La façade arrière de la maison avec la prévision des différentes fenêtres et la baie vitrée du salon.
Façade arrière de la maison

Les briques du mur extérieur droit :
Briques du mur du pignon droit

Petit bémol, en inspectant le sous-sol, qui contient toujours 7/8 cm d’eau en provenance du puits de perte de la descente de garage, je me suis aperçu que des gouttes « gouttaient » (excusez la redondance) du montant en bois de soutien du passage entre les 2 grandes pièces du sous-sol.
Humidité dans le sous-sol