Maison réceptionnée le vendredi 18 juillet 2008


Accès direct au Livret Numérique Photo du Projet

Google
 


Pré-Réception

le Vendredi 11 juillet 2008

Rendez-vous pour la pré-réception de la maison avec M. « T » :
M. « T » a fait un rapide tour de la maison pour voir ce qu’il restait à faire parmi les choses prévues, puis me demande mes différentes remarques.
C’est parti :

1) Carrelage :
C’est le gros point noir.
J’avais déjà relevé de problèmes de nivellement de certains carreaux. Là je suis allé plus loin en passant une bonne demi-heure à checker un par un les carreaux du salon en toquant dessus avec l’index. Et là surprise, une vingtaine d’entre eux sonnent creux !!! Certains en périphérie, d’autres carrément au centre; ces carreaux ne possèdent donc pas suffisamment voire pas du tout de colle. Donc d’ici 2 à 3 mois, une fois que nous aurions emménagé et circulé normalement, nous aurions eu la mauvaise surprise de voir ces carreaux se casser ou se déchausser.
Je n’en revenais pas !!!
M. « T » a constaté la malfaçon et a tout de suite demandé à ce que les carreleurs de CDC Carrelage reviennent à partir de mercredi. Le problème, c’est que vu le nombre de carreaux à changer, ils vont devoir en recommander, en Italie, et qu’il ne sera jamais livré d’ici à la semaine prochaine pour la réception.
Nous allons donc exiger un écrit stipulant que les carreaux soient bien tous remplacés.
Sur cette photo, chaque gommette rouge correspond à un carreau « foireux », et vous n’en voyez qu’une partie :

Défauts sur la pose des carreaux de CDC Carrelage

2) Menuiseries :
- Il y a avait des petits jours autour des fenêtres mais depuis que le menuisier a fait les réglages, tout est parfait.

- Les manivelles des volets roulants ont été recoupées :  certaines étaient plus longues que la hauteur de la fenêtre. Elles ont toutes étaient revues, sur mesure, impec !

Les manivelles des volets sont recoupées pile à la taille

- Les vitrages sur la double-porte du salon et la porte de la cuisine ont été posés.
Les verres des portes vitrées sont posés

- Au niveau des plinthes des chambres, des plinthes en bois sont prévues en standard. Comme nous posons du parquet flottant et que la couleur ne correspond pas, nous les conservons mais les utiliserons plus tard, pour l’étage. Nous allons donc acheter nous-mêmes des plinthes bois des bons coloris.

Il reste  :
- La recoupe du bas des moulures afin que la plinthe Carrelage aille jusqu’au bâti de la porte. Cà c’est un choix purement fonctionnel, c’est ésthétiquement discutable, mais nous préférons comme celà.
Recoupe des moulures des portes

- Les gâches de 3 portes sont situées légèrement trop loin, ce qui a pour conséquence que les portent branlent. Je m’explique : la porte une fois fermée, lorsque l’on empoigne la poignée, la porte bouge. Dès qu’il y a un courant d’air, ces 3 portes bougent et cognent le bâti en faisant du bruit.
Il faut donc déplacer les gâches de quelques millimètres pour se placer sur le trait. C’est vu avec le menuisier, il s’agit d’un petit défaut d’usine bien connu qui survient de temps à autre.
La gâche doit être déplacée de quelques millimètres

- La pose des habillages des appuis-de fenêtres. Je ne m’y attendais pas, en plus de l’appui maçonné en briques par Bernard Lannoy , K-Line fourni des plaques Aluminium de la couleur des montants pour finir l’habillage. Cà devrait faire sympa !
Habillage Aluminium des appuis de fenêtre

- La pose de la main courante de l’escalier menant au comble.

- La vérification de l’état des marches des 2 escaliers (accès comble + accès sous-sol).

- Petite surprise du chef, en posant la première couche de sous-couche sur les murs, nous avons découvert un bel éclat sur la cloison certainement dû à l’intégration du montant de la double-porte du salon.
-> A reboucher.
Eclat sur la cloison de la double-porte

3) Plomberie -  Sanitaire :
- La VMC semblait ne pas fonctionner. En fait je pensais qu’elle était similaire à celle que j’ai aujourd’hui, à savoir, qu’elle fonctionne comme un  simple aspirateur. On met en marche, et çà aspire l’air depuis les 3 bouches : Cuisine, Salle de bain et Toilettes. Ici les 3 bouches sont indépendantes et ont un fonctionnement différent.
Dans la cuisine, on a un interrupteur de type « Switch » qui ouvre un trappe qui reste ouverte 30 minutes, après quoi elle se referme toute seule. Dans les Toilettes, la bouche possède un détecteur de présence, et s’active lorsque l’on entre. Cà surprend au début, on entre et on entend un « clic ».  Ceci a pour but de mettre en route le renouvellement de l’air à chaque passage. A noter que cette bouche fonctionne à piles. Enfin dans la salle de bains, l’aspiration est continue.
- Au niveau remarques : Nous avons fait enlever le radiateur de la cuisine car il allait gêner pour la mise en place de la cuisine. Des bouchons ont été mis et le radiateur récupéré pour le comble. Dans la salle de bains, nous avons fait enlever le radiateur et l’avons remplacé, à nos frais, par un sèche-serviettes. Nous demandons donc à récupérer ce radiateur qui trouvera également sa place, plus tard,  à l’étage.
- Pose du contrôleur électronique de la chaudière : Celui sera installé lors des tests de mise en service.
Pour cela il nous faut être raccordés en Gaz. GDF traîne, çà me saoule…

4) Couverture :
- Corriger la torsion de la gouttière sur son extrémité droite.
Gouttière tordue à son extrémité droite

5) Extérieurs :
- Etalement des terres : Le terrassier a fait du super boulot, car tout le monde pensait que nous manquerions de terre (nous y compris). Il a su la répartir de manière homogène, c’est parfait.
La façade :
Etalement des terres sur le façade

Le côté : Comme vous pouvez le voir, c’est assez pentu mais volontaire pour l’écoulement des eaux vers l’extérieur du terrain où d’ailleurs un fossé a été réalisé pour évacuer l’eau en contrebas, profitant du fait que le terrain soit en pente descendante sur l’arrière de la maison.

Etalement des terres sur le côté

et l’arrière, les deux légers décaissements sont volontaires, le premier pour démarquer une longueur max de future terrasse et la seconde pour notre futur premier « plateau »… Un projet décoratif extérieur au long cours auquel nous nous attellerons au cours des toutes prochaines années. ;)

Etalement des terres sur l'arrière

- Le ragréage du sous-sol a été fait. Le finisseur n’était pas peu fier de son travail et je pense qu’il peut l’être. Les impacts ne sont plus visibles, le rendu semble très joli et homogène. Nous devrons attendre encore quelques jours pour y marcher normalement et vérifier de plus près, mais çà semble Ok !
Mention spéciale à lui car il a pris la peine de nettoyer les traces de terre sur les murs qui étaient issues de l’inondation de décembre.
Ragréage du sous-sol

- Reste à poser les grilles du caniveau placé juste devant le garage.
- Reste à poser la grille de protection des toilettes.
- Reste à poser les pierres de seuil de la porte d’entrée et de la baie vitrée.

A suivre, la réception est avancée au vendredi 18 juillet à 11 h.

[12/07/2008] : Modification de la date pour le compte à rebours.

De l’importance d’être sur place…

le Dimanche 22 juin 2008

Par chance, nous avons pu trouver un créneau pour nous rendre sur place.
« Chance » est réellement le mot car en discutant de visu avec les plombiers et électriciens nous nous rendons bien compte qu’ils sont confrontés à de nombreuses interrogations concernant le positionnement des différents éléments.

Client ou pas client en face, le travail doit être fait dans le délai imparti. Ce qui m’inquiète et m’échauffe quelque peu, c’est que nous n’avons pas été appelé, ni prévenu. Résultat, si nous n’étions pas passé de notre propre chef, le positionnement, par exemple, des prises pour les éléments de cuisine aurait été complètement aléatoire, La position de la baignoire : idem…. Le truc, c’est qu’effectivement nous avons déjà réfléchi à l’aménagement des différentes pièces et un mauvais positionnement peut tout compromettre.
Une nouvelle fois, c’est un problème de communication.

Alors une fois que l’on s’explique, tout devient clair et limpide pour tout le monde sur place. Et en bons professionnels qu’ils sont, tous (plombiers et électriciens), nous prodiguent de très bons conseils.
Nous faisons le tour des pièces.
La cuisine : En indiquant à l’électricien l’implantation de la future cuisine, celui-ci a proposé de nous placer les prises directement aux bons endroits conformément au plan du cuisiniste : trop la classe, du sur mesure, un velours !
La salle de bains : nous indiquons comment nous allons organiser la salle de bains. Tac, tac, tac, les conseils pleuvent : positionnement de la barre de douche décalé par rapport au pommeau en fonction de l’entrée, décalage de la baignoire afin de créer une tablette pour disposer les flacons de shampoing, mesures respectées afin de pouvoir disposer selon nos besoins un meuble à une ou deux vasques… Génial !
Nous achetons des blocs de béton cellulaires et c’est parti, nous nous attelons à la construction d’un muret de 10 cm de large qui fera office de tablette. Si on en n’avait pas parlé, la baignoire aurait été collée sur le mur du fond. Autre point, il pensait que le meuble serait sur le mur opposé. Or il n’en est rien. Du coup, esprit pratique, il devient plus intelligent d’inverser la baignoire : Au lieu d’avoir les robinets à droite, ils seront à gauche.
Et cà n’a été que çà.. des petits trucs, des détails, mais qui, une fois évoqués, définis et décidés, vous change la vie alors que celà aurait pu la compliquer si tout avait été fait « par défaut ».

Revenons maintenant aux évolutions de la semaine :
Les plombiers-chauffagistes et l’électricien travaillent de concert. Pour ne pas créer de gêne, l’intervention des menuisiers, prévue également cette semaine, a été repoussée.

Alors, côté Plomberie-Chauffage, toutes les pièces devant accueillir un radiateur ont reçu leurs tubes, directement intégrés dans les cloisons. Autrement dit, une fois les radiateurs en place, c’est magique, aucun tube apparent, c’est la classe ! Les radiateurs sont là, modèles de la marque Brugman. Ils ont l’air plus que costaud et pèsent leur poids.

Pose des radiateurs

La cuisine « Avant » discussion :

La cuisine avec ses prises avant intervention

La cuisine « Après » discussion :

La cuisine avec ses prises après intervention

Installation des points lumineux, prises et interrupteurs dont certains avec témoin lumineux

Pot de centre DCL

Interrupteurs dont 1 avec témoin lumineux

Préparation du tableau électrique (Mais comment s’y retrouvent-ils ?)

Le tableau électrique

Installation de la VMC dans le comble,

Installation de la VMC

ainsi que les bouches d’aspiration dans les toilettes, la cuisine et la salle de bains.

Bouche de VMC

Installation de l’escalier menant au sous-sol

Pose de l'escalier du sous-sol

et sa fixation temporaire, façon « Système D »

Maintien de l'escalier du sous-sol

Fabrication du petit muret en béton cellulaire

Muret de la SDB, vu du dessus : 10 cm d'épaisseur

Muret de la SDB en béton cellulaire

Avancée sur le ponçage des murs.
Nous avons terminé les 3 chambres, le couloir, le hall d’entrée et la cuisine.
Il ne reste que le salon-séjour.

Ponçage des murs

Enfin, arrivée du tractopelle de Bernard Lannoy pour la réalisation de la tranchée d’assainissement, apparemment avancée sur le planning, on ne va pas s’en plaindre.

Tractopelle Bernard Lannoy

Les raccordements sont apparemment prêts, il n’y a plus qu’à !

Evacuation des eaux