Maison réceptionnée le vendredi 18 juillet 2008


Accès direct au Livret Numérique Photo du Projet

Google
 


Tranchée de dérivation des eaux de pluie

le Samedi 26 avril 2008

Cette fois c’est fait !
Par ce beau temps estival, nous avons pu poursuivre la tranchée permettant l’évacuation du surplus d’eau du puits de perte. Après avoir percé celui-ci la semaine dernière, avec l’aide Cédric, Fred, du terrassier et de son JCB, les 40 mètres de tubes PVC ont été posés, soit 10 tubes de 4 mètres.

Tranchée - photo 1

Le tractopelle en action :

Tranchée - photo 2

Tranchée - photo 3

Pour chaque tube posé, après l’avoir nivelé correctement (nous n’avons pas lésiné, 2 cm au mètre), il faut prendre soin de remblayer à la main le dessous du tube afin qu’il ne s’affaisse pas lors du remblai de toute la terre par dessus.

Tranchée - photo 4

Tapotage à l’aide d’un marteau et d’un morceau de bastaing pour emboîter au maximum les tubes les uns dans les autres.

Tranchée - photo 5

Pose d’un anneau de béton au bout des 40 mètres :

Tranchée - photo 6

Pour terminer, remblai des terres :

Tranchée - photo 7

Tranchée - photo 8

Voilà le résultat final : Celà aura demandé 3h30 de travail.
Il ne nous restera qu’à faire une découpe dans le couvercle afin de protéger l’ouverture tout en laissant passer le coude de sortie.

Tranchée - photo 9

Le terrain descendant avec une pente assez prononcée, à ce stade nous avons rattrapé le niveau 0 du sol.

Tranchée - photo 10

Les travaux ont été réalisés par Daniel Langlois :
super boulot, ponctuel, efficace et Pro !

Tranchée - photo 11

Coût total d’un drain d’évacuation d’eau

le Mardi 5 février 2008

Voilà, les week-ends « bains de boue », c’est terminé, enfin…

C’est l’heure du bilan financier et le moment de s’apercevoir combien nous a coûté la mise en place du drain périphérique de captage et d’évacuation de l’eau autour des fondations de la maison.

Rappels :
- la maison fait 15m de long sur 9m de large, soit 48 m de périmètre.
- Pour celles et ceux qui n’auraient pas lu les précédents épisodes, le constructeur
   a enduit les murs extérieurs du sous-sol de 2 couches de Sika mortier hydrofuge.

Voici la liste de courses pour les fournitures :
- Sika Imperfondation (Castorama) = 46 € les 10 Litres x 5 = 230 €.
- Géo-textile 2m x 25m (Castorama) = 45 € x 2 = 90 €.
- Tubes d’épandage PVC 100 mm rainurés catégorie M1, 4m
   (Point P) = 19,13 € les 4 mètres linéaires x 12 = 229,63 €.

[Pour info, c'est 3 fois plus cher que chez BricoDépôt. Le truc c'est que nous avions acheté un tube BricoDépôt, pour voir, il est tombé du coffre de la voiture et s'est cassé... çà craint un peu quand on sait que plusieurs tonnes de terre vont les recouvrir... Donc Point P c'est cher mais bien plus costaud. Toujours pour info, la notation "M1" c'est pour antifeu...Bon , je suis d'accord çà ne sert pas grand chose à 2,50m dans le sol, mais c'était le seul modèle disponible.]

- Tubes d’évacuation PVC 100 mm classiques, 4m (Point P) = 4,40 € le mètre
linéaire x 24 = 105,6 €.
- Coudes, raccords et bouchons PVC (Castorama) = 60 €.
- Cailloux 20/40, 12,8 Tonnes (Sylvain Matériaux) = 325 €.
+ Outils divers (scie, maillets, bèches, pelles, binettes, rateaux) à prévoir…

Roulements de tambour… Total = 1.040,23 €

Installation du drain : Part II

le Dimanche 20 janvier 2008

Ce matin 10h30, nous nous démultiplions.
Nous ne sommes plus 3 mais 7 pour l’opération Commando « PuTtHeDrAiNnOw ».

Forces en présence :
- Cédric
- Loïc
- Thierry
- Jérémy
- Florian
- Isa
- Pierre
+
Consultant :
- Fernand Arnould

Objectifs :
1) Application de la seconde couche du Sika Imper Fondation.
2) Dégagement de la tranchée périphérique (40 cm en partant du mur) de toute eau et boue pour revenir au niveau zéro du béton de fondation.
3) Installation de géo-textile.
4) Pose des tubes d’évacuation après les avoir recouvert également de géo-textile.
5) Remblai avec les gros cailloux (format 20-40) achetés 10 jours plus tôt.
6) Recouvrement de l’ensemble avec la première couche du géo-textile.

Et c’est parti, chacun se réparti aux différents postes :

Dégagement des tranchées :
La technique : nous nous plaçons en ligne à distance régulière et nous tirons la boue, tous dans la même direction.
Face avant

Face gauche

Face arriere

Face droite

Ici, toute la boue raclée et récupérée autour de la maison est ramenée sur l’entrée du garage. Après 2h de travail, la masse accumulée est impressionnante, il est nécessaire de l’étaler sur la descente de garage.

Plusieurs tonnes de boues ramassées

Ici, un plan large de la maison :
Plan large de la maison

Isa, Chef Vernissage
Isa au vernissage

Mise en place du drain :
Création d’un dénivellé pour que l’eau puisse s’écouler, une fois les tubes placés.

Pliage du géo-textile en 2 dans le sens de la largeur, une moitié plaquée contre le mur (qui servira ensuite de rabat pour recouvrir l’ensemble), et l’autre mise à plat.
Mise en place du géotextile

Mise en place du géotextile

Dépot de cailloux sur le textile pour créer un assise pour les tubes et les stabiliser.

Préparation et descente des tubes
Descente des tubes

Poursuite des efforts
Fin de la mise en place du frain en face avant

Mise en place du drain sur le côté

Les hommes forts :

Loic en action
Loic en action

Jérémy (Chef cailloux)
Jérémy (Chef cailloux)

Florian (Chef du comptage des cailloux) ;o)
Florian (Chef du comptage des cailloux)   ;o)

Principe de la mise en place du drain d’évacuation d’eau

le Mercredi 16 janvier 2008

Une belle image valant souvent bien mieux qu’un long discours, regardez ceci :

Mise en place d’un drain d’évacuation

Rien que de l’eau, de l’eau de pluie, de l’eau de là haut…

le Dimanche 6 janvier 2008

Samedi 5 janvier : Isabelle et moi bâptisons notre pompe flambant neuve.
Mise en place un peu fastidieuse, il faut trouver le bon emplacement , le plus pratique, le plus accessible, le tout dans une gadoue de chez gadoue.
Ensuite préparation de l’amorçage. Dans notre cas, la clapet assurant le flux continu est intégré à la pompe, pour amorcer il faut donc remplir, complètement, le tuyau d’aspiration avec de l’eau. Une fois démarrée, avec la terre pleine d’eau, la pompe glissait. Il a fallu la caler. Nous avons pompé durant 2h environ.

Installation de la pompe

Coté débit, la pompe assure !

Débit de la pompe

La nuit tombant, nous devons nous arrêter.
Nous retrouvons le ternaire, recouvert d’une bonne couche de boue, il reste un peu d’eau, certes, mais au moins on le voit, on est revenu au bas du premier parpaing.

Assechage - Part 1