Maison réceptionnée le vendredi 18 juillet 2008


Accès direct au Livret Numérique Photo du Projet

Google
 


G.E.L

le Dimanche 16 décembre 2007

G.E.L : Gros Embêtement Litanique…
Mauvaises surprises en arrivant sur le chantier ce jour.
L’eau de pluie tombée ces dernières semaines a stagné au fond du futur sous-sol,
et avec les températures tombant sous le Zéro, a gelé…
Petit passage en revue :

1) Premier constat : Rien n’a avancé cette semaine, ce sera confirmé par les voisins
et le Chef Maçon. Quelques allers-et-venues des ouvriers pour récupérer du
matériel mais les murs n’ont pas bougé, la faute aux pluies et au gel.

Murs sous-sol avant Murs sous-sol apres

2) Les voisins m’informent d’un incident survenu cette semaine.
Une coulée d’eau a été aperçue s’écoulant sur le trottoir de
Monsieur K., notre voisin de gauche.
Les voisins ont d’abord pensé à un surplus d’eau dû aux grosses pluies mais
cet écoulement a perduré.
La mairie est informée pour vérifier le bon fonctionnement des installations de
voirie. Tout était Ok.
Monsieur K. cherche l’origine de l’écoulement et entre sur notre terrain pour
s’apercevoir qu’il s’agissait du tuyau d’eau du chantier. L’eau coulait à flots
continus…
La vanne d’arrêt de l’arrivée d’eau a visiblement été mal fermée.
Personne de l’équipe n’étant repassé sur le chantier les jours suivants,
l’eau a coulé en permanence pendant plusieurs jours. Fabuleux !

[ Pour information sur ce point, à l'origine, la Société "Eau et Force"
(le gestionnaire local) nous a fourni un compteur livré dans une fosse para-gel
(supplément facturé 250 €) avec le compteur et un tuyau de sortie.
Pour fermer l'eau, il y avait donc 2 vannes, une enterrée au niveau du compteur
et une seconde à l'extérieur au bout du tuyau. A leur arrivée les ouvriers de
Bernard Lannoy ont démonté la vanne extérieure pour y connecter leur propre
tuyau qui, lui, ne comporte pas de vanne à son extrémité. Le seul moyen pour
eux de couper est donc d'utiliser la vanne enterrée.]

Ok, revenons à l’incident, je m’empresse donc de faire un relevé du compteur,
je soulève la trappe sur le trottoir et surprise, la cloche para-gel en polystyrène
est abimée. un trou orne désormais cette protection. Ce n’était pas là 15 jours
auparavant. Avec un trou pareil, c’est l’efficacité même de la protection qui
est remise en cause.
Fosse Paragel Fosse Paragel

Le compteur indique maintenant 33,954 m3 consommés.
Il indiquait, 2 semaines avant, 8 m3. Compte tenu de la consommation
nécessaire aux murs, c’est plus de 20 m3 qui ont été perdus dans le caniveau !!!

Je vais donc contacter « Eau et Force » et demander rapidement un remplacement,
puisque le gel est là et informer Bernard Lannoy de ces incidents.

3) Cette glace qui s’est installée ne nous arrange guère pour la pose de
notre drain.
Voici donc la patinoire :
Eau gelée

Eau gelée

Voyant celà, je décide de descendre et briser la couche de glace tout autour
des murs afin de ne pas laisser la glace s’épaissir au cours des prochains jours.

Brisage de la glace

Ici, un échantillon :

Morceau de glace