Maison réceptionnée le vendredi 18 juillet 2008


Accès direct au Livret Numérique Photo du Projet

Google
 


Mise en oeuvre du plancher du comble aménageable

18 août 2008 par Pierre

Voilà maintenant 1 mois que nous habitons notre maison.
Le hic pour l’instant, c’est l’humidité du sous-sol. Dès qu’il semble faire beau le matin, nous ouvrons la porte du garage du sous-sol pour aérer. On sent que ça lui fait du bien et que cela s’avère nécessaire.
Nous remarquons que la dalle rejette un peu d’eau qui perle aux extrémités.

Au cours du déménagement nous y avons stocké pas mal de choses y compris la matière première d’Isa, Enseignante de son état, des cartons complets de livres, de cours, de polys, de fiches de préparation sur tous les niveaux de l’école primaire.
A vue de nez, au sol, ça couvre près de 15 m2, rien que ça. Et avec cette humidité ambiante, on se dit qu’il vaudrait mieux assurer et démarrer plus tôt que prévu le plancher du comble afin de stocker, bien au sec, ce précieux Capital.

Voici le comble aménageable tel qu’il nous a été livré, c’est-à-dire, solives apparentes, emplies de laine de verre, trémie réalisée et escalier posé. Là, il ne faut pas se louper pour s’y déplacer, le moindre faux pas est fatal, vous passeriez directement de l’étage au rez-de-chaussée en massacrant le plafond ! ;)

Le comble aménageable avant l\'opération

Pour le matériau principal, le bois, nous avons opté pour l’OSB.
O.S.B : Oriented Strand Board (qui se traduit en français par panneau à lamelles minces orientées).

Planches OSB

Il est plus cher que l’Agglo classique mais aussi et surtout plus résistant et plus léger. Pour le transport et la mise en place, c’est important.
Au passage le notre est poncé, ce qui le rend tout doux et tout de suite pratiquable, même à pieds nus.

Pour l’épaisseur, la plupart des gens utilisent du 15 mm qui est donné pour supporter une charge de 350 kg/m2, nous lui avons préféré le 18 mm, légèrement plus lourd mais qui peut supporter jusqu’à 650 kg/m2. Alors attention, n’allez pas imaginer mettre du bois très épais avec l’idée de pouvoir charger un maximum votre comble. Il y a une limite physique, celle de votre charpente. Il faut au préalable se renseigner pour connaitre la charge maximale acceptable.

Pour ce qui est de la surface à couvrir,  nous avons au centre 60 m2 disponibles, disposant de 2.50 m de hauteur + 30 et 30 sur les côtés sous les pentes avec là moins d’ 1.80 m jusqu’à rien du tout aux extrémités. Nous allons donc nous attaquer à la partie centrale dans un premier temps mais nous couvrirons bien l’intégralité du comble pour exploiter l’espace sous pentes en rangements divers.

Pour la visserie, pas de chichi, on est parti sur de la Rocket, de la vis de compét’ !
Alors c’est sûr on est loin des 1.000 vis à 15 € de Brico Dépôt, je n’ai trouvé les miennes que par conditionnement de 90 à 8,90 € la boîte chez Casto.

Boite de vis \'\'Rocket\'\'

Description de la Vis \'\'Rocket\'\'

Pour tracer les lignes de repérages au sol, Super Manu  qui est venu m’aider, a apporté son « bleu ». Mais non, pas son « bleu » de travail, son Bleu de maçon. ;) Pour celles et ceux qui n’en connaissent pas le principe, c’est tout simple, il s’agit d’une corde qui ici mesure 15 m, qui est contenue dans un réceptacle comme un mètre mesureur avec une petite manette pour la rembobiner. L’astuce c’est qu’il y a un petit réservoir pour y mettre de la poudre bleue. Ainsi, la corde en est recouverte et lorsque l’on a besoin de tracer de manière visuelle une ligne droite, il suffit de dérouler la corde à la longueur voulue puis une fois qu’elle est tendue, de la pincer et de la remonter comme si vous tendiez la corde d’un arc puis vous la relâchez et clac, à l’impact avec le mur ou le sol, la poudre de la corde se dépose en ligne parfaitement droite sur le support. C’est génial !

Facom DELA dit le \

Les repères une fois tracés, les intersections des lignes nous indiquent où percer et positionner nos vis.
Bien sûr, pour réaliser ce quadrillage, vous devez vous baser sur la position et l’écartement de vos solives. Pour nous, elles sont espacées de 60 cm. Nos plaques couvrant 3 solives, nous avons placé en tout 9 vis par plaque, 3 en haut, 3 au milieu et 3 en bas de la plaque. Et pour chaque ligne de 3 vis, la plaque faisant 63 cm de large, nous avons vissé à 10, 30 et 50 cm.

tracage-des-reperes

Nous avons eu de petits aménagements à faire, comme par exemple, arrivés à la trémie, les plaquistes n’ont pas lésiné sur la colle, de gros pâtés débordaient, qu’il a fallu poncer afin que notre plancher vienne bord à bord.

La colle à placo qui déborde

Ponçage de la colle à placo

Sur certains forums et autour de moi des personnes ont utilisé des bandes de liège afin d’isoler acoustiquement le plancher et éviter qu’il grince. Après coup, le plancher grince quand même… Nous avons donc décidé de nous en passer.

Pour le positionnement des plaques, on peut lire partout qu’il faut décaler les plaques pour obtenir une meilleure rigidité, c’est ce que nous avons fait, en employant la technique du parquet, la chute du morceau se trouvant en bout de ligne, si elle a une taille « acceptable », est utilisée pour démarrer la ligne suivante.

Au final, 6 heures auront été nécessaires et voici le résultat : tadam !

Le comble après-la pose du plancher 2

Le comble après la pose du plancher

Coût total : 7.32 x 65 plaques  +  8.9 x 6 boîtes de vis = 529.2 €
A quoi il faut ajouter le prix d’une bonne perceuse-visseuse ! ;)
Comptez entre 150 et 250 € pour du bon matos.

61 réponses pour “Mise en oeuvre du plancher du comble aménageable”

  1. Paul :

    Il est tout a fait normal qu’il y ait de l’humidité dans le sous sol selon l’entreprise LANNOY !!!
    En effet le sous-sol étant un local de deuxième catégorie une légère humidité est tolerée.
    Bon courage.

    Paul

  2. Pierre :

    Bonjour Paul !

    A aujourd’hui, nos sous-sols sont identiques, vos photos pourraient être les miennes, le résultat est le même.
    Grâce à la mise en oeuvre du plancher du comble, tout ce qui craignait l’humidité est au sec. Nous sommes tranquilles sur ce point.
    Sinon en ayant beaucoup aérer durant le mois d’Août, le sous-sol s’assèche plutôt bien malgré tout.

    A suivre…

  3. Christine :

    Bonsoir,

    Je vois que vous avez posé vos plaques dans les règles de l’art, donc votre plancher comble ne doit pas grincer.
    Nous c’était le cas, mais tolérable. Nous avons fait appel à une entreprise pour reprise de ses plaques afin que cela ne grince plus, et pose d’un plancher flottant au-dessus.
    Sur 80% de la surface c’est une réusiite totale, mais sur 36 m² très exactement c’est une catastrophe, les grincements sont devenus invivables, notre fils à changer de chambre. De plus le parquet flottant posé également par l’entreprise fait des vagues, se soulève quoi, et c’est à cet endroit précis que la situation est invivable. Nous n’avons pas encore réceptionné. Que devons-nous demander à cette entreprise pour remédier au problème ? Cette entreprise avait-elle les moyens de corriger ces grincements ? Et pour finir pourquoi les grincements sont devenus insupportables ?

    Merci de nous répondre, nous sommes dans l’impasse, cette entreprise nous rend responsable de la conception de départ.

    Cordialement

    Christine

  4. Pierre :

    Bonjour Christine,

    n’étant pas un Professionnel, je ne vous parlerai que de ce que j’ai lu ou expérimenté.
    En tous cas, pour l’instant je croise les doigts… la seule chose qui grince c’est une marche de l’escalier. ;)

    Pour le plancher, ce qui compte avant tout ce sont le solives. Il faut s’assurer qu’elles soient bien toutes au même niveau.
    Cà parait bête mais parfois, çà vient de là.

    Pour le matériau, apparemment, l’OSB étant plus rigide, il est considéré comme plus haut de gamme que l’agglo.
    C’est aussi pour çà qu’il est un peu plus cher. ;)

    Vient ensuite l’épaisseur : plus le bois est épais « mieux c’est » car mieux il tiendra la charge et se déformera moins dans le temps.

    Pour le positionnement, chaque plaque doit reposer sur 2 solives au minimum, il faut donc bien choisir la longueur de ses plaques, en fonction de l’espacement qui est le votre.

    Ne sachant pas trop comment procéder, nous avons opté pour la technique « parquet » : on commence par une plaque entière en début de ligne, on les enchaine, et en fin de ligne, on découpe et on reporte la chute pour démarrer la ligne suivante.
    Ce qui nous permet de créer naturellement un décalage entre les plaques, d’une ligne à l’autre.
    Celà renforce la rigidité globale.

    Si la fin d’une plaque tombe pile au milieu de 2 solives, il est conseillé d’ajouter soi-même une mini solive (ou un bout de planche) sur laquelle reposeront les extrémités des 2 plaques contigües.

    Comme je le disais dans l’artcile, certains recommandent l’emploi de bandes de liège.
    Le truc c’est qu’en perçant, si l’on ne fait pas attention et que l’on perce la bande de liège, elle devient complètement inutile…
    Et comme il faut visser assez profond pour que les plaques tiennent bien contre les solives… je n’en vois pas l’intérêt.

    Important, les vis : dans certains cas de grincement, ce sont les vis qui sont en cause.
    Vérifiez si vous le pouvez que vos vis soient inoxydables. C’est un classique, on joue l’économie en achetant des vis bon marché,
    mais celles-ci sont en acier. Et quelques mois plus tard, l’humidité va commencer son oeuvre en oxydant les vis qui vont s’altérer.
    De ce fait du jeu se crée, les vis bougent légèrement mais suffisamment pour relâcher quelque peu la planche et provoquer ce fatidique grincement.
    J’ai donc lu qu’après avoir changé les vis, une personne a ainsi résolu son problème de grincement.

    Toujours concernant le vissage, veillez à ce que les vis soient enfoncées complètement pour plaquer (c’est le mot) la plaque contre les solives et que les têtes viennent à fleur du plancher, juste bien comme il faut pour ne pas se prendre le pied dedans bien sûr, mais surtout qu’elles ne soient pas trop enfoncées, c’est à dire, à l’intérieur de la plaque, çà créé automatiquement du jeu et donc du grincement.

    Voilà pour les infos que je puis vous donner, en espérant que celà puisse vous aider.

  5. Meda :

    Bonsoir.
    Etant en train de construire et d’aménager mes combles, Je voudrais savoir où vous avez acheté vos plaques OSB, car je ne trouve pas la dimension que vous avez utilisez.

    Cordialement

  6. Pierre :

    Bonsoir Meda,

    nous avons trouvé nos plaques d’OSB chez Brico Dépôt, marque CITY-BOARD
    http://www.city-board.info.

    Attention leur stock est très variable selon les arrivages.
    Pour ma part, j’ai dû y passer 3 fois pour avoir le nombre de plaques souhaité.
    Il vaut mieux leur passer un coup de fil pour s’assurer de l’approvisionnement.

    Bon courage pour vos combles.

    Pierre.

  7. Kilian :

    Bonsoir,

    J’envisage comme vous d’aménager un peu les combles de mes parents, ils sont actuellement comme les votre lors de sa livraison, la charpente et les solives sont visibles mais pas de laine de verre… Donc isolation minimum avant la pose du parquet.
    La surface des combles « aménageable » (car une partie ne l’est pas) est relativement petite, et ne sera utilisée qu’à des fin de stockage de dossiers importants et de matériel provisoirement inutile.

    Les combles sont remplis de vieux papiers, tapisserie, jouets, et même de matériel vidéo ou hifi que l’on n’utilise plus aujourd’hui.

    Je pense que vous comprenez ma crainte de voire un jour le plafond s’écrouler sur le lit d’une chambre… Il y a donc un poids assez conséquent à supporter, même si un léger tri réduirait sans doute de moitié ce poids :o )

    Mes questions sont donc les suivantes:

    1: Le parquet devra il être aussi résistant que le votre ? C’est surtout pour le budget que je pose cette question.

    2: Lorsque j’aurai terminé l’isolation, devrais-je attendre un certain temps pour que l’humidité de l’air et la température se stabilise et ainsi choisir le bois que j’utiliserai ?

    3: Bien sur quel bois me conseilleriez vous au niveau qualité/prix, en sachant que mon budget ne dépassera pas 300 ou 400 euros. (Les problèmes de grincement ne posent aucun problème puisqu’il n’y aura pas de passage fréquent donc les économies à tout les niveaux, sauf celui de la sécurité, seront les bienvenues :)

    4: Totalement hors sujet mais je compte également construire une terrasse avec un escalier extérieur menant de l’étage au sol extérieur, (Il s’agit donc de gros oeuvre puisque la charpente de la terrasse sera, comme il se doit, enfoncée dans une dalle en béton grillagée avec une chape de ciment etc… Donc auriez vous quelques liens à me proposer ou d’autres astuces pour ce projet ?

    Merci de vos réponses. A bientôt.

  8. Fred :

    Bonjour,

    Je conseillerais de poser le plancher sans le serrer c’est à dire de poser comme on poserai du carrelage à blanc et d’attendre une petite semaine car le bois, sous n’importe quelle forme, ca travaille toujours. Donc, le laisser reposer une semaine et après vous pouvez le fixer ! Ca permet aussi de le faire « sécher » si par exemple il était stocké au sous-sol avant le montage.

    Fred

  9. jacob :

    Bonjour pourriez vous m’indiquez (pierre) la dimension de vos solives ainsi que l’écartement .

    Merci

  10. Pierre :

    Bonjour Jacob,

    Par rapport à la 1ère photo de cet article : les solives employées au centre, au niveau de la surface que nous avons recouverte, font 4 m de large et elles sont espacées très régulièrement de 60 cm.

  11. jacob :

    d’accord merci et en hauteur et largeur vous devez avoir 220*35 ?

  12. Joseph :

    Bonsoir.
    Quelle technique avez-vous utilisé pour contrôler les hauteurs des solives ?
    Cordialement

  13. Pierre :

    Bonjour Joseph.
    Concernant la hauteur des solives, nous n’avons rien eu à faire.
    Toutes les solives étaient correctement positionnées, sur le même plan et à la même hauteur. Aucun soucis au moment de la pose des plaques.

  14. jacob :

    Bonjour, je souhaiterais savoir où vous en êtes de vos travaux car pour ma part je viens de terminer 2 chambres et une SDB entièrement carrelées et faïence avec double vasque et bac à douche. Cependant j’ai l’impression d’avoir une déformation au plafond. Qu’en est il pour vous ?

  15. Pierre :

    Bonjour Jacob,
    pas de problème à signaler pour nous du côté des plafonds.
    Qu’entendez-vous par déformation ? il s’incurve ?

  16. tery :

    Bonjour,
    J’ai réalisé le plancher de mes combles de façon équivalente (OSB3) et je me demande si je ne vais pas avoir un problème au niveau de ma laine de verre.
    Le plancher OSB3 ne va-t-il pas faire office de pare-vapeur qui serait placé non pas coté intérieur comme il le faudrait mais exterieur empêchant l’évacutation de la condensation.

    Il est vrai que la laine de verre, elle, dispose d’un pare vapeur coté intérieur (donc coté plafond du dessous)

  17. Pierre :

    Bonjour Tery,
    Celà va faire un an que mon plancher est posé.
    J’en suis très content, rien n’a bougé, rien ne grince.

    Côté condensation, au cas où celà condenserait, je pense que la laine aurait absorbé et dans le scénario catastrophe, j’aurais vu une auréole sur le plafond, ce qui n’est pas le cas.
    Rien à signaler. Je pense aussi que le bois respire et que c’est suffisant pour la circulation de l’air.

    Bon courage et à bientôt.

    Pierre.

  18. olivier :

    Bonjour,

    je suis sur le point d’amménager mes combles egalement qui ressemblent vraiment aux vôtres, (4 metres de large, 15 m de long et les solives espacées de 60, épaisses de 3 cm).

    Nous avons acheté pour réaliser le plancher du parquet à lame de bois de 23 mm à clouter directement sur les solives.

    Est ce que l’épaisseur de ce parquet est suffisante ou bien nous faisons une grosse erreur et nous devons procéder comme vous par la pose de plaque OSB et ensuite d’un revêtement.

  19. kevin :

    Bonjour je vais faire construire ma maison en comble aménageable et mes entraxes de fermette son de 60 cm. On m’a toujours dit que normalement ça doit être tout les 45cm. J’ai demandé au commercial et j’attends toujours la réponse. Merci pour votre réponse.

  20. Pierre :

    Bonjour Kévin,

    l’espacement entre les solives est variable selon le type de charpente.
    Les 45 cm dont vous avez entendu parlé correspondent certainement à modèle précis de charpente.
    L’entraxe doit également varier en fonction de la longueur de la maison.
    Chez nous l’écartement est bien de 60 cm, pour une charpente en « A », d’inclinaison 45° et de 15 mètres de longueur.

    Bon courage pour votre projet.

    Pierre.

  21. Pierre :

    Bonjour Olivier,

    Je ne suis ni charpentier, ni expert en toiture, mais ce que l’on m’a dit, c’est de faire attention au poids que supporteront les solives, en comprenant le sol, plus, plus tard, l’ensemble du mobilier. C’est pourquoi, nous avons opté pour de l’OSB. Il est plus léger, plus pratique à manipuler, mieux fini et bien plus résistant que l’agglo à épaisseur égale. Plus cher aussi vous me direz… mais c’est un choix.

  22. AF :

    Un grand merci pour toutes ces explications, nous nous sentions vraiment perdus face à nos 30 malheureux mètres carrés de combles à amenager !

  23. Arnaud :

    Bonjour,
    Je souhaite aménager mes combles dans ma maison qui a 1 an. La charpente est en fermette dite en A comme la votre. Je vais donc opter pour des plaques OSB 22mm mais j’aurai aimé savoir si vous aviez mis les plaques dans le sens perpendiculaires des solives ?
    Arnaud

  24. Pierre :

    Bonjour Arnaud,

    nous avons effectivement installé les plaques d’OSB perpendiculairement aux solives.
    Vous pouvez d’ailleurs le voir en comparant les photos « Avant »- »Après » affichées ci-dessus.

    Pierre.

  25. arnaud :

    Bonjour,
    Et au niveau isolation des pentes de toi, comment avez vous fait ?
    Arnaud

  26. Pierre :

    Au niveau des pentes de toit, elles nous ont été livrées isolées avec laine de verre et feutre bitumeux. Ce n’est ni suffisant, ni définitif pour être une pièce à vivre, mais pour l’instant, le comble nous sert de grenier++, donc tout va bien.

  27. sylvain :

    bonsoir

    J’envisage d’aménager mes combles qui ressembles fortement aux vôtres

    Je me pose une question si il est preférables d’avoir des murs porteurs .

    merci de l’aide

  28. le baron :

    bonjour, je suis dans la même configaration que vous concernant mon grenier, construite en 2000. entraxe 60 cm. Vos plaques ne tombent pas toujours aux extrémités sur une solives?? ou les avez vous coupé pour que cela le devienne. Par rapport a tout ce que je lit sur le net, il conseil de mettre des lambourdes pour un entraxes de 60 cm. J’ai trouvé sur le net des osb de taille 1800mm ou 2400mm en longueur ce qui serait l’idéal pour l’entraxe mais de la a les trouver en magasin c’est une autre histoire.

  29. isabelle :

    bonjour
    nous sommes en projet de plan avec les maisons Bernard Lannoy et ns avons 2 plans dont 1 avec combles aménageables où il est prévu de faire 2 chambres et une petite salle d’eau!
    je voudrais avoir une idée du prix que cela peut côuter pour aménager ces combles mais peut-être que vous c’est uniquement du stockage!
    merci pour votre réponse

  30. Pierre :

    Bonjour Isabelle,
    notre étage nous sert effectivement d’espace de stockage actuellement, je ne suis donc pas en mesure de vous fournir de chiffres quant à son aménagement en pièces de vie.

    Petit conseil en passant, prévoyez dès maintenant au devis et même si vous ne faites pas ces pièces tout de suite des prises électriques, points de lumière, et arrivée de gaz si vous vous chauffez avec. C’est ce que nous avons fait, notre étage est ainsi bien éclairé et dispose de plusieurs prises, indispensables pour brancher les outils si vous faites une partie des travaux vous mêmes. ;-)

  31. isabelle :

    merci pour ses infos mais tout est déjà prévu ainsi que radiateur et tuyau salle d’eau par contre hier on a contacté Mr Pintiaux pour revoir notre projet en faisant une pente de toit à 35° au lieu de 40° ce qui bien évidemment baisse le prix et du coup il ns a dit que le mur porteur n’était plus nécessaire
    notre maison fait 14m de long et il est prévu de faire 2 chambres on en a qu’une en bas!
    on me dit que sans mur porteur il ne faut pas trop charger le sol « ondule » mais Mr pintiaux lui ns dit qu’on peut faire 2 belles chambres!
    du coup j’ai un doute et une crainte!
    qu’en pensez vs?

  32. isabelle :

    Re
    pourriez vs m’indiquer la pente de votre toit et le coup global pour votre plancher?
    merci

  33. Pierre :

    Bonjour Isabelle,

    Nous n’avons pas les mêmes maisons, attention !

    La mienne est un plain-pied; j’ai donc l’intégralité de mes pièces de vie en Rez-de-chaussée dont 3 belles chambres. L’étage a été ajouté à la commande en demandant à Bernard Lannoy de créer la porte d’accès, la trémie, l’escalier et le réhaussement de la charpente de 35 à 40 ° avec une structure en « A ». Nous n’avions pas le choix, les 40° nous ont été imposés par les Bâtiments de France.
    Dans notre cas, cet étage, c’est de l’espace « Bonus » servant pour l’instant de stockage.

    En général dans les maisons dites à étage, le plancher est en béton pour garantir sa solidité face au poids du mobilier que vous seriez susceptible d’installer. Dans ces maisons, la salle de bains est souvent en haut justement. Un plancher bois, est naturellement moins costaud pour supporter le poids.
    Notre plancher bois en OSB est vendu pour soutenir 650 kg/m2. Ma surface représentant au centre, 60 m2, 650 x 60 = 39 tonnes… Bon évidemment je ne mettrai jamais 39 Tonnes sur ce plancher mais je ne le chargerai jamais non plus.

    En ce qui concerne le coût de mon plancher, c’est indiqué en fin d’article, Lannoy me le proposait 1.500 € avec de l’Agglo, en le faisant nous-mêmes, à 2, en OSB (meilleure qualité) avec des vis haut de gamme : Coût total = 7.32 x 65 plaques + 8.9 x 6 boîtes de vis = 529.2 €
    A quoi il faut ajouter le prix d’une bonne perceuse-visseuse si vous n’en avez pas !
    Comptez entre 150 et 250 € pour du bon matos.

  34. isabelle :

    re
    merci pour votre réponse mais en fait c’est un plein pied avec combles aménageables!
    mais pas une maison à étage
    merci qd même si j’ai d’autres questions je n’hésiterai pas et je vous tiens au courant de notre projet

  35. isabelle :

    bonsoir est -ce que se serait possible d’avoir votre adresse mail!
    merci

  36. Pierre :

    Bonsoir Isabelle,

    vous pouvez me contacter par mail à l’adresse indiquée sur cette page :
    http://www.czeryba.com/maison/category/contact/

  37. gregory :

    bonjour pierre ,vos conseils sont tres importants pour moi car je suis dans la meme configuration que vous.mais la question qui me tracace set faut t il mettre des lambourdes avec un entraxe de 60 pour de l’osb de 18 mm , car cela augmente conciderablement le budget. merci et cordialement greg.

  38. Dominique :

    Bonjour,
    J’aimerais vous poser la même question que Grégory : pour un entraxe de 60,
    les dalles osb3 reposent-elles directement sur les fermettes ou avez-vous rajouté des renforts ?
    Merci pour vos précieux conseils

  39. Pierre :

    Bonsoir Gregory et Dominique !

    Excusez ma réponse tardive, je suis très pris ces derniers temps.
    En ce qui me concerne, l’espace entre mes solives est de 60 cm. Les solives ont été posées très régulièrement sur l’intégralité de la surface. Ca a donc été une épine de moins pour la réalisation du plancher. On avait donc la certitude d’avoir cet espace de 60 cm constant d’un bout à l’autre. La longueur des plaques d’OSB2 est de 169 cm. Concrètement, nous les avons simplement mises bout à bout comme expliqué dans l’article. Le problème qui peut se produire, c’est de se retrouver avec le bout d’une plaque qui arrive pile entre 2 solives. Ce cas ne s’est produit que 3 fois sur l’ensemble. Dans ce cas précis, nous avons ajouté une lambourde (planchette insérée perpendiculairement entre deux solives) de façon à ce que l’extrémité des 2 plaques concernées aient un support complémentaire pour les maintenir et que ces planches ne s’affaissent pas si l’on marche exactement à cet endroit.

    Pour le reste, Les plaques d’OSB ont été clouées à même les solives, sans matériau isolant complémentaire. Vous pouvez le voir en comparant la 1ère photo avec les 2 dernières en observant l’accès escalier.

    Bon plancher à vous !

    Pierre.

  40. olivier :

    Bonjour Pierre ,

    merci pour ses informations et en ce qui concerne l’isolation de vos combles vous avez procédé comment , ma charpente est identique à la votre ,je voudrais savoir l’emplacement de l’isolation car dans cette configuration il y a du comble perdu .

    bien cordialement

  41. Pierre :

    Bonjour Olivier. Nous n’avons que posé le plancher et rien ajouter à l’isolation du toit mise ne place par le constructeur. En sachant que la toiture est isolée par de la laine de roche + film bitumeux et que les solives étaient remplies de laine également.

  42. frederic :

    bonjour
    je viens de faire construire chez Maison Castor et je voudrais amenager mes combles mais le probleme est que mes fermes (charpente ) sont espacer de 90cm.
    un ami me conseille de rajouter un solivette ou autre bois entre deux fermes afin de passer de 90cm a 45cm.
    je voudrais savoir ce que vous me proposer afin de realiser mes combles.
    merci cordialement

  43. lucas :

    Bonjour,
    Concernant le grincement que je souhaiterais vivement ne pas avoir, on me préconise de mettre deux épaisseurs de bois d’épaisseur identique. La première perpendiculaire aux solives et la seconde parallèle aux solives.
    Et après seulement la finition (moquette ou plancher flottant).
    Qu’en pensez-vous?

    Merci d’avance.

  44. Eric (aka bbc92) :

    Félicitations pour votre site! Votre page sur l’aménagement des combles m’a donné la bonne marche à suivre pour réaliser la même chose chez moi.
    Bien Cordialement
    Eric (aka BBC92 http://bbc92.over-blog.com/)

  45. fabien :

    salut,

    déjà félicitation! sa m’aide.

    je vais mit attaquer chez moi par contre qu’avez vous fait quand vos raccords de plaques tombe entre de solives?

    merci beaucoup.

  46. alain :

    bonjour,
    un grand merci pour votre site qui m’a énormement appris. j’ai aussi presque les memes combles que vous et j’ai posé aussi les memes osb en juillet 2010 et le plancher ne grinçait pas du tout; par contre depuis décembre les grincements ont commencé, et je vais selon votre conseil changer les vis de marque easy drive que j’ai achetées chez brico dépot contre des rocket. par contre j’aimerais savoir si je dois enlever les anciennes vis et mettre les rocket à la place ou mettre les nouvelles juste à coté ?
    je vous remercie
    alain

  47. thomas :

    Bonjour,

    Nous souhaitons également aménager nos combles mais les notre sont totalement vides ( si on exclu quelques tonnes de laine de verre des années 70 laissée là à l’abandon que nous devrons evacuer)
    Première question si l’entraxe est de 60cm cela n’est pas problématique pour poser le plancher nous n’avons pas besoin de renforcer? il s’agit d’une suite parentale que nous aimerions amenager là haut. Il est peut etre nécessaire de renforcer les solives au moins du coté salle de bain?
    deuxieme question
    on parle plus haut de problème d’humidité et de séchage du plancher. Puis-je réaliser mon plancher avant d’ avoir isolé le toit?
    nous n’avons rien et avions pensé commencer par le plancher il s’agitpeut etre d’un erreur
    Merci par avance de votre aide.

  48. eric :

    bonjour a vous je viens de découvrir votre site sur les combles qui moi me comble car bien décri mais avec plus de photos l’or de la pose pour voir les espaces ou les coupes s’il y a eu et les petits détail.Je voudrais savoir si vous avez fixe les planches directement sur les solives ou pas merci

  49. revetement de plancher :

    Très bon article! J’ai découvert votre blog par hasard et j’y ai pu trouver des informations qui m’ont aidé pourmon travail actuel. MERCI.

  50. Elodie :

    Bonjour, j ai aussi une maison bernard lannoy, le haut est ammenage comme sur les photos avec deux chambres ( donc les plaques en plus)
    Ce qui me questionne, ce sont les combles sur l avant et l arriere de la maison, en fait les murs font minimum 1m80 de haut sous la pente, (car bras de force de la charpente identique aux photos) mais comment occuper cet espace perdu.
    Qu avez vous fait? ( dressing…)
    Je ne m y connais pas, mais quand je regarde la charpente on a des bras de force tous les 1m eniron peut etre moins et des batre de bois oblique voir photo, donc difficulte de faire une ouverture pour un placart!
    Merci de m aider si vous avez eu une idee! J espere être comprehensible.

  51. Elocine :

    Je voulais vous remercier tous de la manière dont vous m’avez éclairer la lanterne sur la pose d’un plancher, vos témoignages, vos questions réponses m’éviterons certainement bien des pièges.

    Etant moi-même sans éxagération une bricoleuse auto-didacte expérimentée avec quatre appartements en tant que locataire refaits (sols, murs, carrelages, construction meuble sur mesure en bois massif, MDF et béton céllulaire, cuisine aménagés et bar fonctionnel…) Mes proprio passés m’on tous fait un baise-main en quittant les lieux :-)

    A mon tour enfin proprio moi-même et maintenant je refais entièrment ma petite maison et mon terrain + construction un double garage en dur.

    Mais la pose du plancher de mes combles m’effrayait beaucoup.

    Comme évoqué ci-dessus, un faux pas et je me retrouve trois mètres à l’étage d’en dessous.
    pas glop!

    Avec vos conseils et votre expérience, je me sens enfin capable d’attaquer le chantier à l’automne.

    Merci 1000 fois

  52. sophie :

    Bonjour,

    Depuis l’aménagement des combles est fait?
    Car nous avons le même type de comble que vous, c’est à dire en longueur et j’aimerai connaitre le rendu final afin de me faire une idée.

    Car nous avons des difficultés pour dessiner les pièces.
    Nous aimerions 2 chambres + sdb + wc.

    Cordialement.

  53. Xavier :

    Bonjour voila mon soucis

    j’ai poser mon sol en OSB voila 1 an

    et il commence a y avoir des grincement a certain endroit et je ne sais pas trop quoi fair pour les supprimer ou du moins les reduir
    je vient de voir que j’aurai pu mettre des comlment de solive a l’endroit de mes jonction de plaque qui ne repose pas sur les solive existant mais maiontenant que tout est fini et que je ne peu plus demonter (trop compliquer )
    y aurait t-il une autre facon de fair a part peu etre changer les vis ?

    merci d’avance

  54. allart :

    bonjour pourriez vous avoir des plan d aménagement des comble , pour le mémé type de comble que sur la photo

  55. allart :

    merci excuse moi

  56. DT59 :

    Bonjour,
    je fais bâtir et mes combles seront exactement comme sur la photo. Je compte mettre un plancher bois en OSB 22mm sur toute la surface. Les velux sont en retrait des murs vue ce style de charpente, comment avez-vous isolé vos combles ?
    avez-vous isolé tous les rampants ou simplement l’espace qui sera habitable?
    moi aussi j’aimerai avoir un avis sur l’isolation d’une telle charpente.

    Cdlt

    DT59

  57. franck :

    bonsoir

    je tenais a vous remercier pour tous vos conseils

    merci et bon courage

  58. DT59 :

    Bonjour,

    je n’ai pas eu de réponse à ma question ci-dessous…. :-(

    Ce serait sympa que je puisse entrer en contact avec la personne qui a lancé ce sujet, j’aimerais avoir ses conseils car j’ai exactement le même type de charpente.

    merci d’avance

    ———————————————————————–

    Bonjour,
    je fais bâtir et mes combles seront exactement comme sur la photo. Je compte mettre un plancher bois en OSB 22mm sur toute la surface. Les velux sont en retrait des murs vue ce style de charpente, comment avez-vous isolé vos combles ?
    avez-vous isolé tous les rampants ou simplement l’espace qui sera habitable?
    moi aussi j’aimerai avoir un avis sur l’isolation d’une telle charpente.

    Cdlt

    DT59

  59. Lina et jeff :

    Bonjour,

    J’aimerais savoir ce qui est mieux entre commencer à faire le plancher ou faire monter l’électricité et la plomberie avant le plancher ?

    Merci d’avance.

    Lina et jeff

  60. PACCAUD Hervé :

    Bonjour,
    Bravo et merci pour toutes ces explications détaillées , vraiment super !!!
    J’aurais juste une petite question car je dois moi aussi réaliser un plancher en osb d’une surface de 70 m2.Est il conseillé de coller les languettes en plus du vissage des plaques?
    Merci pour votre réponse

  61. ELGIN(????) :

    ELGIN(????)…

    Mise en oeuvre du plancher du comble aménageable : Faire construire avec les maisons Bernard Lannoy…

Laisser un message